Venezuela: loin des regards, la répression dans les quartiers populaires

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Caracas (Venezuela), de notre envoyé spécial.– « Quand la police est arrivée, nous avons crié que c'était une manifestation pacifique. Ils ont tiré ce que l'on pensait être des chevrotines. Un des manifestants a dit qu'un gamin est tombé à terre. Nous avons appris plus tard qu'il n'avait pas reçu des tirs de chevrotine mais une balle », nous raconte ce comptable aux muscles saillants, Kervin Arginzones.