Cuba revient sur le dogme castriste

Par

Fidel Castro parti, son frère Raúl a confirmé sa volonté de dépasser les «dogmes obsolètes» du régime. Le mot «marché» a droit de cité à Cuba qui change d'allure à grande vitesse: les petits commerces jusque-là souterrains se multiplient au grand jour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Cuba, Raphaël Morán.-  Spectacle inédit sur le front de mer de La Havane: tous lessoirs, une myriade de petits vendeurs de rue auparavant inexistants font leurapparition. Ces marchands ambulants, souvent des femmes, proposent dessucreries, des cacahuètes ou des fleurs en plastique. Dans la vieille ville,les points de vente de sandwichs poussent comme des champignons, tandis que latrès fréquentée rue Obispo s'est métamorphosée en quelques mois: on secroirait dans une artère commerciale de n'importe quelle capitalelatino-américaine.