Entre Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi, il y avait toujours un homme, le même, parlant alternativement pour l’un, et pour l’autre : Moftah Missouri, l’interprète personnel du “Guide” de la révolution libyenne. Ce diplomate libyen, avec rang d’ambassadeur, révèle ce soir, dans l’émission Complément d’enquête (France 2), avoir appris de Kadhafi que la Libye avait versé « une vingtaine de millions de dollars » à Nicolas Sarkozy à l'occasion de sa campagne de 2007.