Le financement de Sarkozy par Kadhafi a laissé des traces, nécessairement. « Au sujet du financement de la campagne, une partie des fonds a transité par la North Africa Commercial Bank, à Beyrouth, et, à partir de là, vers un compte bancaire en Allemagne relié à Ziad ; d'autres montants ont été canalisés par l'entremise de comptes bancaires au Panama et en Suisse », révèle à Mediapart Mohammed Ismail, l’ancien directeur de cabinet de Saïf al-Islam Kadhafi.