Oui, le tueur de Charleston est bien un terroriste

Les médias ont hésité à qualifier Dylann Roof, suprémaciste blanc et présumé auteur du crime raciste, de « terroriste ». Le chercheur François-Bernard Huyghe décortique cette réticence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’assassinat de neuf personnes dans une église noire de Charleston par Dylann Roof entre bien dans la catégorie du terrorisme, que le chercheur définit « comme une violence d’une certaine gravité avec un but politique et qui touche une cible symbolique ». Le terrorisme est une qualification technique, et ici la tuerie de Charleston réunit tous les critères du terrorisme.