La justice britannique suspend les licences de ventes d'armes à Ryad

Par
Le gouvernement britannique a enfreint la loi en autorisant l'exportation vers l'Arabie saoudite d'armes qui pourraient avoir été utilisées dans le conflit au Yémen, a conclu jeudi la justice britannique, une décision qui suspend de fait l'octroi de nouvelles licences d'exportation vers Ryad.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Le gouvernement britannique a enfreint la loi en autorisant l'exportation vers l'Arabie saoudite d'armes qui pourraient avoir été utilisées dans le conflit au Yémen, a conclu jeudi la justice britannique, une décision qui suspend de fait l'octroi de nouvelles licences d'exportation vers Ryad.