L'ex-patron chinois d'Interpol a reconnu avoir touché des pots-de-vin

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PEKIN (Reuters) - L'ancien patron chinois d'Interpol, Meng Hongwei, est accusé d'avoir touché 14,5 millions de yuans (1,87 million d'euros) de pots-de-vin et a reconnu les faits devant la justice, rapportent jeudi les médias officiels chinois.