Rome autorise le Diciotti, avec 177 migrants à son bord, à accoster en Sicile

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ceci montre que les discours de Salvini sont des discours...

Non, les migrants seront répartis dans l'UE comme pour les bateaux précédents, ce qui est légitime, l'Italie avec la Grèce et l'Espagne ayant accueilli le plus de migrants depuis toutes ces années.

L'accord de Dublin qui impose la prise en charge des migrants aux pays par où ils entrent est inique.

La dépêche ne le précise pas et je l’ignorais. Reste que Salvini répète depuis des mois qu’aucun navire de migrants n’accordera plus en Italie et qu’il ment..

Entendu ce matin sur France Inter, qu'il l'avait laissé accoster mais pas débarquer, et que l'UE devait les répartir entre les différents pays de l'UE, comme pour les autres bateaux.

La Valette a répondu que les migrants avaient refusé l'assistance maltaise et souhaitaient gagner l'Italie.

Ben, voyons, comme si ces pauvres gens allaient refuser une assistance, ils nous prennent vraiment pour des c...

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale