Les rebelles syriens abandonnent Khan Cheikhoun et la province d'Hama

Par
Les rebelles syriens se sont retirés de Khan Cheikhoun, dans le sud de la province d'Idlib, et ont abandonné leurs dernières positions dans la province voisine de Hama sous la pression des forces gouvernementales, rapportent mardi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) et des opposants locaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BEYROUTH (Reuters) - Les rebelles syriens se sont retirés de Khan Cheikhoun, dans le sud de la province d'Idlib, et ont abandonné leurs dernières positions dans la province voisine de Hama sous la pression des forces gouvernementales, rapportent mardi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) et des opposants locaux.