La Fondation Baltasar Garzón exige une commission de la vérité sur le franquisme

Par et Ibon Uría

Avec d’autres associations, la Fondation demande que les familles des 150 000 disparus sous la dictature de Franco puissent connaître la vérité. Elle vient de lancer une vidéo de sensibilisation, quelques jours avant l’arrivée d'un groupe de travail de l’ONU, qui avait rappelé à l’Espagne en 2012 la nécessité d’enquêter sur les crimes du franquisme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Un peuple qui ne connaît pas bien son histoire ne peut pas bien envisager son avenir », explique Federico Mayor Zaragoza, ex-directeur général de l’Unesco et président de la Fondation Culture de paix. Dans l’objectif d’établir la vérité et de permettre aux familles des victimes de la dictature franquiste de retrouver leurs restes, la Fondation internationale Baltasar Garzón a rejoint une centaine d’associations qui exigent la création d’une Commission de la vérité en Espagne.