Le «Washington Post» lâche Edward Snowden

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Demander la condamnation d'une de ses sources. Voilà l'étrange démarche qu'a choisie le Washington Post. Dans un éditorial intitulé « Pas de grâce pour Edward Snowden », le quotidien américain refuse que le président américain Barack Obama accepte le retour de l'ancien salarié de la NSA, à l'origine d'un des plus grands scandales d'espionnage.