Peut-on «réconcilier» la France et l’Algérie?

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 20/09/2020 19:42
  • Par

la réconciliation de la France et de l'Algérie, c'est vraiment pas le truc qui passionne les foules

 

Tu as la possibilité de dépublier ton commentaire si je le souhaite...

??????

Quelles foules ? Celles séduites par les délires sur les séparatismes ?

Qu'est-ce qui passionne les foules ?  Il y a une nuance entre ce qui est passionnant et ce qui est de grand intérêt.  Compte tenu de la forte communauté algérienne sur notre sol, il serait souhaitable de tourner une page terrible et pour cela mettre à jour tous les éléments de l'histoire. La génération des premiers pieds noirs et celle de anciens combattant s'éteint peu à peu.....On entre dans l'histoire. 

Non mais d'un point de vue économique c est un frein!!!Il ne faut pas se plaindre après pourquoi la Chine raffles presque tout les marchés !!!
Il faut savoir se regarder dans la glace et tous mettre à plat sans tabous.

La réconciliation France/Algérie, c'est un faux problème, un faux prétexte. Les gouvernements semi-dictatoriaux algériens ont depuis près de 60 ans utilisé ce leurre, ce problème, ce chiffon rouge. Il peut y avoir des non-dits à solder, bien sûr, mais pas plus.
Ce sont les dirigeants algériens qui enflent, grossissent quelques désaccords à des fins de politique intérieure, les gens du peuple algérien ont peu de problème avec les gens du peuple français, ça, c'est une réalité.

Honte sur les dirigeants algériens incompétents, qui maltraitent leur peuple depuis près de 60 ans. Ces dirigeants se sont remplis les poches, ont très peur de tout perdre et de devoir rendre des comptes.

Enfin une vue objective !

On confond allegrement le peuple algerien et ces generaux pourris complices de la bande a macron...

Depuis 2 ans les algeriens nous montrent qu'autre chose est envisageable... courage les algeriens c'est pour bientot!

Il y a quelques années, à l'occasion du sarkozisme, j'ai posé la question à une amie algérienne: pensez-vous qu'il serait possible que nos deux pays redeviennent amis ou même unis ? Sa réponse, Non, fut immédiate et catégorique.

Evidemment. Mais la question ici est celle de la "France" et de l'Algérie". Perso cela ne me dérangerait pas que nos deux pays soient réunis en un seul, sur des bases égales évidemment. Mais là aussi cela n'engage que moi. wink

C'est peuple algérien qu'il faudrait le demander !

Exact. Mais la question sera posée au fln. Peu de chances donc que Nora parvienne à beaucoup plus que restaurer quelques cimetières avec, peut-être, l'autorisation de s'y rendre...

Le FLN valait bien les Aussaresses et cie , et la réaction de ce peuple courageux est en rapport avec ce qu'il a subi !  De la part du pays des Droits de l'Homme ...

Le sarkozisme n'est pas une occasion, c'est une maladie qui semble contagieuse, mutante en macronisme!

Il faudrait demander a Jean Marie le Pen ce qu il a fait en Algérie ??? On l aime ou l aime pas mais au moins il ne dit pas que des conneries.

 

Il faut que chacun mettent de l eau dans son vin ou dans son thé !!!

Pas faux!!

Moi j'ai demandé à mon chien noir ce qu'il pensait de BLM, il m'a répondu " bwof "!

Il faut comparer les morts de chaque côté, pour trancher si le FLN et les forces coloniales  se valent

 

La gauche a uniquement besoin des quartiers pour grossir une troupe sociale. De tout temps, les partis politiques et les syndicats ont accusés les immigrés et leurs enfants de faire baisser les salaires,..... .

Bref si ils sont besoin de voix, alors ils soutiendront Benjamin Stora, que je salue pour son endurance et les réponses qu'il peut apporter !!

Au Brésil par exemple  il n ont pas parlé de grand remplacement ils ont laisser faire les choses naturellement c est le creuset un brassage ethnique dans arrière pensée.

Le Maître-espion, accessoirement diplomate, Bernard Bajolet (ancien directeur de la DGSE), dans ‘Le soleil ne se lève plus à l’Est’ écrit, page 344, «Je pensais important pour ce travail à la fois de mémoire et de normalisation que le général Géorgelin se rendit en Algérie. Il serait le premier chef des armées françaises à le faire depuis l’indépendance, en octobre 2007. Très symboliquement, il y remit, comme il s’y engagé auprès de moi, les plans de pose des mines que les sapeurs français avaient enfouies en 1957 et 1959 le long des frontières avec la Tunisie et le Maroc ».

Dans son immense générosité, la France a mis 45 ans pour donner aux algériens les plans des 11 millions de mines qu’elle a laissé.

Quel message l’Armée française envoie-t-elle aux Algériens avec cette photo?

Le premier mai 2020, une publication de l’État-major des armées sur Twitter insinue que la région Kabylie ne fait pas partie intégrante du pays. La flèches qui pointent en direction de l’Algérie porte deux drapeaux, avec DZ le code qui désigne l’Algérie dans toutes les classifications internationales, en-dessous est écrit le mot Bylka, souvent utilisé par les internautes pour désigner la Kabylie.

Merci pour avoir informer sur l'existence de la 4acg dont je suis adhérent. Suite à la mission de Benjamin Stora, notre Président François-Xavier Ricard a pris contact avec lui dans le but d'apporter notre témoignage si cela entre dans le cadre de son étude. On peut avoir des informations sur notre site : www.4acg.org  

Certains d'entre nous ont déjà apporté un témoignage sur l'Histoire de cette guerre qui nous a pris près de deux ans et demi de notre jeunesse. Personnellement je n'avais pas encore 20 ans lorsque j'ai revêtu l'uniforme. J'ai écrit mon histoire dans un livre "Couleur kaki" (édition EDILIVRE).

Il est grand temps que quelqu'un soit désigné comme l'est Benjamin Stora. Tous les anciens nous avons plus de 80 ans et nous disparaissons les uns après les autres.

 

Quand on pense qu'il n'a pas fallu 20 ans pour qu'on se réconcilie avec les allemands après les horreurs de l'occupation nazie...  cry 

Seules les victimes peuvent pardonner, mais il semblerait que se complaire indéfiniment dans le statut de victime arrange bien les leaders algériens pour faire oublier qu'il y a bien longtemps que les Algériens d'Algérie ne sont plus victimes que de leurs gouvernants !

Tout à fait d'accord avec ces quelques lignes, c'est un très bon résumé.
Les dirigeants algériens incompétents se sont remplis les poches, ont volé leur peuple, et ont très peur de tout perdre et de devoir rendre des comptes.

  • Nouveau
  • 20/09/2020 23:35
  • Par

Entretien très intéressant, comment réconcilier les mémoires avec l'hystérisation politique identitaire en cette forte tempête sanitaire, sociale, économique...

Une histoire d'amour et de haine innocent

La vérité sur le colonialisme doit être inscrite dans les manuels d'histoire et doit être enseignée aux plus jeunes pour faire la paix avec cette génération.

La résignation de leurs parents ont augmenté leurs colère.

La réalisatrice Yasmina Benguigui le dit si bien dans son film "Mémoires d'émigrés "

Rôles inversés ,ce sont les enfants qui veulent protéger leurs parents des injustices subies 

" Apprises le plus souvent par d'autres intermédiaires "

 

Beaucoup de réflexions pertinentes dans votre message, en particulier la transmission vers les jeunes générations, si bien montrées par Yasmina Benguigui, en 1922.... Bien à vous, Benjamin Stora.

Comme disait Kemi Seba : "je me fous de Benjamin Stora, qu'il raconte ses story, on s'occupera de raconter notre histoire à nos enfants" 

Le premier truc c'est que nos deux peuples s'étaient interpénétrés, sans se mélanger, et, encore aujourd'hui, les pieds noirs de France sont d'origine algérienne, et affichent leurs différences, religieuses surtout.

L'autre truc est que depuis l'indépendance, la République algérienne ne marche pas et que certains croient que la France marche mieux ? Est-ce qu'on pourrait arranger ça ?

Merci pour votre message.

Vous avez raison, c'est toute la difficulté de ma démarche.... Il y aura des réponses très "pratiques" dans mon rapport, esquissées dans ma réponse à l'entretien... Bien à vous, Benjamin Stora.

Je pense que Stora est fort bien placé pour le job

Parmi les questions qui restent à aplanir, une reconnaissance un peu plus franche que celle de Hollande sur le 17 octobre 1961 et la responsabilité de l'Etat et de sa police. Une suite de la reconnaissance des responsabilités françaises à Setif et Guelma

On a mis 10 ans pour se rabibocher avec l'allemagne, combien de décennies encore pour le faire avec l'algérie, dont les lien humains sont tellement plus nombreux!

Une petite expo au MNHI sur le sujet?

Bonjour, oui ,tellement de liens nombreux, des millions de personnes toujours concernées par cette histoire. Peut être une exposition au MNHI, en 2022, pour le soixantième anniversaire de l'indépendance. Très cordialement, Benjamin Stora.

Faudrait encore préciser que lorsqu'on parle de FLN, il y en a deux :

- Les vrais combattants, qui ont, à peu près tous été éliminés, et…

2- Ceux qui étaient planqués à Tunis et qui ont pris le pouvoir, en éliminants ceux qui restaient des premiers; car l'enjeu est l'appropriation de la rente pétrolière. Et ça n'a pas changé depuis 60 ans.

Plutôt que de discuter de la personnalité de Benjamin Stora, il faut plutôt en revenir à l’objectif avancé par ces travaux : « apaiser » une mémoire douloureuse. Est ce que cette initiative y contribuera ? C’est effectivement la seule question nécessaire.

Mais tout d’abord pourquoi cette mémoire est elle douloureuse ? Pourquoi la difficulté de dire les choses et les événements est elle si vivante ?

Apres la stratégie choisie ne s’évalue qu’à ses résultats éventuels : l’apaisement recherché sera t’il au bout de l’initiative ? 

Et c’est d’autant plus compliqué que cette initiative s’inscrit dans une problématique plus large que les enjeux strictement historiques

Nul doute que Benjamin Stora est fort bien placé pour le job. Le doute serait plutôt de penser que celui qui joue au président et s'arme de tous les atours guerriers, flirte avec les penchants bruns et tente de le dissimuler en lançant des missions vertueuses dans le marigot, permettra d'apaiser une mémoire douloureuse. La question qui me taraude est de savoir comment on peut accepter une telle mission d'un tel imposteur sans se compromettre?

Je n'ai surtout pas affirmé que "Benjamin stora" était fait pour le job. J'ai juste posé une série de questions sans conclusions.

CQue Macron soit à quelques niveaux quon se place un imposteur ne fait aucun doute.

Après, peut on agir dans un cadre institutionnel Je suis moi même confronté à cette situation (j'interviens à l'intérieur du monde carcéral) et je trouve que la réponse n'est pas si simple... 

Après il y a eu "l'affaire Audin" Ce crime d'état a enfin été reconnu Et il  ne l'aurait pas été si dans la macronisphere il n'y avait pas eu un certain engagement Est ce une bonne ou une mauvaise chose ? Pour Audin vu le résultat final je dirais oui. Pour ce qui concerne cette initiative j'attends les résultats et le bilan que le principal intéressé pourrait en faire...

  • Nouveau
  • 21/09/2020 13:04
  • Par

Plus de la moitié des algériens veulent venir en France pour fuir la misère de leur pays, voir plus  ?

Ils ont lutté pour leur indépendance donc !

Près de 3 millions de Français vivent et travaillent a l'étranger.

20% des jeunes diplômés rêvent de partir et quitter notre merveilleux pays ,il ne suffit pas de traverser la rue pour trouver du travail parfois il faut traverser  ......

" l' AMER " frown

Une promenade qui ne s’arrête pas…

 

Une réconciliation, qui se trace une frontière, est une réconciliation qui finira étouffée dans le corps de ceux qui ont érigé cette frontière.                                                                                 ---------------                                                    

La forêt attend la nuit pour oublier l’automne.

                                                 ----------------

Certaines haines nous aident, d’autres nous détruisent. Comment les reconnaître ?

Les premières nous permettent de réfléchir, les secondes nous en empêchent.

                                                 ----------------

Les combats qui n’ont pas pour but  la justice, il ne faut pas les mener. Ils sont perdus d’avance.

                                                 -----------------

Quand un pays cache  à sa population son passé colonial, il ne peut vivre que dans des petits futurs sans avenir.

 

Merci à Benjamin Stora pour ses convictions…

TRABOULE.

Quand un pays cache  à sa population son passé colonial, il ne peut vivre que dans des petits futurs sans avenir

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Merci à Benjamin Stora de maintenir l'exigence d'une clarté et d'une vérité sans cesse à conquérir là où les extrémismes de droite,de gauche, des centres et autres tendent à “l'assignation à résidence” idéologique, identitaire et autres.

Retrouver le chemin de l'histoire me paraît également autrement plus important pour les jeunes (et pas qu'eux)  que de travailler à concentrer la figure du mal sur un tel ou tel autre, sur telle ou telle “Vérité historique”.

  • Nouveau
  • 21/09/2020 18:36
  • Par

Une excellente pièce de théâtre à voir et revoir sur ce sujet : Et le cœur fume encore

Merci

macron et la poudre aux yeux  !  la francafrique maintient une chape de plomb sur l'Algérie contemporaine en faisant nommer ses larbins à la tête de la parodie de pouvoir politique algérien, maintenant là-bas l'esclavage d'antan crée par les colons, avec un simple changement de look  !

200620-mdp-ruffin-commentaires-lafrique-pillee-copie

Impatient de lire les nouveaux écrits de Benjamin Stora, j'ose espérer qu’il comprend et adhère à l'obligation qu'il a de les considérer comme propriété des citoyens français...avant toute ré-écriture/censure

"Le lien entre l'Algérie et la France existe qu'on le veuille ou non " Je cite ces paroles dites en riant de militants des droits humains algeriens. Dans le milieu de l'activisme culturel au service de l'émancipation, nous n'avons pas attendu pour construire des liens fraternels forts en regardant en face notre histoire, au delà de la propagande de nos gouvernants, dans un présent où un de nos points communs est notre incrédulité quand à la sincérité et l'honnêteté des politiques de nos états respectifs.

Le travail de vérité est très important, certes.

A l'échelon populaire, il est "facile" dans la mesure où, à ce niveau c'est sans arrière pensée économique, stratégique. Par  contre au niveau de la gouvernance, le dispositif lui-même prouve la difficulté.

La France ne peut pas faire l'économie de la reconnaissance de son colonialisme dur toujours d'actualité si on veut la vérité, en est-elle capable ?

J'en doute au regard de son attitude face aux migrants par exemple, à la puissance de ses ventes d'armes.... On peut multiplier les exemples concrets de son attitude colonialiste aussi bien en politique extérieure qu'à l'intérieur où le vieil adage diviser pour régner est si caricaturalement prégnant.. 

  • Nouveau
  • 22/09/2020 14:49
  • Par

Les français ignorent aussi que la France et ses soldats où pouvoirs locaux coloniaux décapitaient les noirs voir Côte d'Ivoire et ailleurs et au Cameroun après 1945 dans la 1 ère guerre de la Françafrique contre l'UPC et UM NYOBE et autres dirigeants au Cameroun , têtes coupées exposées après que la France ai connu l'humiliation et l'occupation allemande et qui a eu connaissance des atrocités de 40/45 , elle les continua avec son armée et même d'anciens résistants au Cameroun .Les saloperies et massacres de la France en Afrique noire et pour prendre la main au Cameroun qui n'était pas à l'origine une colonie française lire et relire "KAMERUN" ed la découverte !

Têtes coupées de la France en Afrique noire , atrocités de la France coloniale pour maintenir son pouvoir en Afrique noire et pas au 19ème , mais dans la 2ème moitié du 20ème , comme elle l'a fait avant lors de la colonisation en Côte d'Ivoire par exemple et ailleurs.

La France coloniale a les mains sales mais après les soi disant indépendances et sa Françafrique elle a continué et elle est peut être aussi à la source d'un régime comme celui hérité du FLN qui n'a pas apporté une vraie démocratie comme en Afrique noire aux peuples de ses ex colonies , et c'est pas fini la France nuisible qui pactise encore avec des régimes dictatoriaux corrompus et prédateurs une caste qui étouffe et pille ces pays.

Il dit quoi à ça STORA MACRON est dans la lignée du passé que ce soit en Algérie ou en Afrique noire de la Françafrique maintenir ces régimes avant tout au mépris des volontés de ces peuples .

Les relations avec le pouvoir issu du FLN a conduit à cette Algérie dont plus de 50% de la population voudrait venir ici en France !il y a un problème de fond ce pouvoir corrompu et militaire les révoltes n'ont servi à rien comme en Afrique noire (voir TOGO et actuellement Côte d'Ivoire!)

La France a un sérieux problème avec son passé colonial en Afrique et les dites élites politiques de gauche comme de droite, militaires, économiques , médiatiques ne veulent pas faire un procès de l'histoire coloniale de la France , fermeture des archives et secret défense à tout va.

La France sur le long terme le paiera avec ces dites élites encore à la mentalité coloniale et de profit qui ne veulent en aucun cas regarder la face sombre de la France de l'esclavage en passant par les colonisations à la Françafrique !

L'Indochine s'est sorti du joug de la France par la lutte comme l'Algérie mais pour l'Indochine fini l'ingérence française , mais pour l'Afrique c'est un tout autre problème et le régime algérien actuel instrumentalise aussi pour son pouvoir les relations avec les dirigeants de la France qu'ils soient de droite ou de gauche comme en Afrique noire francophone !

Les algériens se sont battus pour leur indépendance alors  pourquoi tant veulent venir ici ??

Y en a t il donc tant que ça ? Je ne pense pas. Une migration soigneusement pensée implique des réseaux, toute une infrastructure d'accueil Et cest pour cela que la France a été longtemps la destination privilégiée : pas de langue à apprendre, un réseau d'apprentissage déjà constitué Mais c'est en voie de disparition La France ne constitue plus la "destination de rêve" pour les maghrébins...

Les actualités et chaines Françaises sont regardée par cette jeunesse Algérienne a qui les projets d'avenir sont refusés.

Oui les lucioles ne sont plus attirées par la sous /France.

Ils partent au Canada pays qui leur réserve un accueil respectueux .

Le travail ça te parle ?

Deux belles âmes tentent une possible réconciliation sous réserves de….

Une recension du dernier essai de Boris Cyrulnik et Boualem Sansal : « France-Algérie, Résilience et réconciliation », ici-même:

https://blogs.mediapart.fr/ahmed-hanifi/blog/160920/50-algerie-france-resilience-et-reconciliation-b-sansal-et-b-cyrulnik

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Papy, qu'as-tu fais en Algérie ?

Mon lit.lit

Thium...

Liquidation.

Paie.

Algorithme.

Perte d'informations.

Regression lineaire. Multilineaire.

Rationalisation. Fusion.

Moins cher !

Dopamine. Adrénaline. Ma sœur chimique.

3 mois.

Ca s'emballe.

C'est le tube digestif qui guide le cerveau et non l'inverse.

Rachida. Je lirai votre article demain.

Les kabyles ont les yeux verts.

Ma in fiche flouz. Le truc à savoir pour négocier.

Je ne voyais pas en quoi l'Histoire devait et pouvait se donner pour but de "réconcilier" un Etat colonisateur et son ancienne colonie qui a obtenu son indépendance par une guerre épouvantable. Cela, c'est le temps et des politiques de réparation qui peuvent y parvenir.

Le but de l'Histoire, c'est se rapprocher de la réalité de ce qui s'est passé, de chercher à comprendre, pas de parvenir à je ne sais quelle vision commune improbable.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous

Cet entretien est le premier volet de notre nouvelle série d’entretiens et débats vidéo « Écrire l’histoire France-Algérie ». 

Prochain volet : « Papa, qu’as-tu fait en Algérie ?, enquête sur un silence familial », l’enquête hors norme de l’historienne Raphaëlle Branche qui éclaire, grâce à une vaste collecte de témoignages et de sources inédites auprès d’anciens appelés et leurs proches, la place et le vécu de la guerre d’Algérie dans la société française en explorant les silences familiaux et collectifs.