Torture made in USA: la CPI tente d’exister

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La procureure de la Cour pénale internationale a décidé, lundi 20 novembre, de demander formellement l'ouverture d'une enquête sur les crimes de guerre – dont les tortures – commis par des forces afghanes, par les talibans et par des soldats et agents des États-Unis en Afghanistan entre 2003 et 2014. Fatou Bensouda avait annoncé une telle initiative il y a un an, en novembre 2016. Il a fallu attendre douze mois, et il revient désormais aux juges de La Haye de donner leur feu vert à une telle enquête (lire ici l'intégralité du communiqué du bureau du procureur).