Australie: Arrestation de trois hommes suspectés de préparer un attentat

Par
La police australienne a annoncé mardi avoir arrêté trois hommes suspectés de préparer une attaque dans les rues de Melbourne, moins de deux semaines après qu'un assaillant a poignardé trois passants dont un mortellement dans la deuxième ville la plus importante d'Australie.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

SYDNEY (Reuters) - La police australienne a annoncé mardi avoir arrêté trois hommes suspectés de préparer une attaque dans les rues de Melbourne, moins de deux semaines après qu'un assaillant a poignardé trois passants dont un mortellement dans la deuxième ville la plus importante d'Australie.

Trois hommes âgés de 21, 26 et 30 ans ont été arrêtés mardi matin lors d'une opération menée conjointement par la police fédérale et plusieurs agences de sécurité, ont précisé les autorités.

Les suspects, qui auraient cherché à se procurer une arme semi-automatique afin de perpétrer une attaque, sont accusés de préparation d'acte terroriste.

Selon le chef de la police de Victoria, les trois suspects sont des citoyens australiens qui avaient été privés de leur passeport plus tôt dans l'année afin de les empêcher de se rendre dans des zones de conflit à l'étranger.

L'attaque qu'ils planifiaient était considérée comme imminente, a déclaré Graham Ashton, ajoutant que le lieu de l'attaque n'avait pas encore été définie par les suspects.

"Ils avaient centré leurs recherches sur un endroit où ils pourraient tuer autant de personnes que possible", a-t-il dit.

L'Australie est en état d'alerte aux attentats depuis l'attaque d'un café de Sydney en 2014, craignant notamment le retour de djihadistes partis combattre au Proche-Orient.

Plus tôt dans le mois, un homme a mis le feu à un pickup rempli de bonbonnes de gaz dans une rue commerçant de Melbourne avant de sortir de son véhicule et de poignarder trois passants, dont l'un est décédé. Selon la police, l'homme était inspiré par le groupe djihadiste Etat islamique (EI).

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale