Grande-Bretagne: Incident signalé à la centrale nucléaire de Heysham

Par
Trois employés de la centrale nucléaire britannique de Heysham-1 ont été blessés lundi par un rejet de vapeur mais la population locale n'a été exposée à aucun risque durant l'incident, qui est désormais maîtrisé, a déclaré mardi son exploitant, EDF Energy.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

LONDRES (Reuters) - Trois employés de la centrale nucléaire britannique de Heysham-1 ont été blessés lundi par un rejet de vapeur mais la population locale n'a été exposée à aucun risque durant l'incident, qui est désormais maîtrisé, a déclaré mardi son exploitant, EDF Energy.

Il y a eu un "rejet de vapeur propre dans une partie non nucléaire de la centrale", a déclaré un porte-parole de la filiale britannique d'EDF.

"Les services d'urgence se sont rendus à la centrale de Heysham-1 à la suite d'un incident sur le site au soir du lundi 19 novembre", a précisé EDF Energy dans un communiqué.

"Les trois collègues blessés ont été conduits à l'hôpital où ils reçoivent des soins pour leurs blessures", a ajouté le groupe.

L'autorité de sûreté nucléaire britannique (ONR, Office for Nuclear Regulation) a ouvert une enquête.

La centrale de Heysham 1 et 2 est située dans le Lancashire, sur la côte nord-ouest de l'Angleterre, à une centaine de km au nord de Liverpool. Les deux réacteurs sont toujours en fonctionnement, montre le site internet d'EDF.

EDF Energy exploite en Grande-Bretagne 15 réacteurs nucléaires qui fournissent environ un cinquième de l'électricité consommée par le pays.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale