Moscou accuse Washington d'ingérence dans la nomination du président d'Interpol

Par
Le Kremlin a dénoncé mardi une ingérence des Etats-Unis dans la procédure de nomination du président d'Interpol, un groupe de sénateurs américains s'étant publiquement prononcé contre le candidat russe Alexandre Prokoptchouk.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MOSCOU (Reuters) - Le Kremlin a dénoncé mardi une ingérence des Etats-Unis dans la procédure de nomination du président d'Interpol, un groupe de sénateurs américains s'étant publiquement prononcé contre le candidat russe Alexandre Prokoptchouk.