Aux Etats-Unis, un hold-up fiscal pour les entreprises et les riches

Par

L’immense réforme fiscale votée par le Congrès américain est un formidable cadeau aux riches Américains, aux donateurs du parti républicain et… à Donald Trump lui-même. C’est à la fois le triomphe idéologique de l’ultradroite, de ses donateurs les Koch, les Adelson et les Mercer. Et plus crûment, la victoire des voraces.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), de notre correspondant.– Donald Trump voulait sa loi avant Noël, la fête que lui et ses soutiens évangéliques chérissent tant. Il l’aura et pourra au moins se vanter d’avoir rempli sa promesse de grande réforme fiscale et de baisse des impôts, au bout d’un an de mandat.