Après quatre ans de conflits d’intérêts, Trump reprend un business fragilisé

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis).– Sous les palmiers, à Mar-a-Lago, dans sa majestueuse demeure de Palm Beach en Floride, Donald Trump s’apprête à reprendre les rênes de l’empire familial. Officiellement, il en a délégué la gestion il y a quatre ans, via la création d’une fiducie contrôlée par ses fils. L’objectif à l’époque : éviter les conflits d’intérêts. En réalité, jusqu’à son départ de Washington ce mercredi 20 janvier, l’ancien président n’a cessé de mêler ses intérêts privés à l’exercice de ses fonctions publiques.