Les casseroles de Konstantin Malofeev, oligarque russe soutien du Front national

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Merveilleux milieu russe, avec à sa tête Qui-vous-savez ! Cool

Rigolant Malauxfèves! en réalité ce doit être Malalafève: Il faut vite la tremper dans l'antibiotique adéquat. Soutenir le fnœud avec fallait pas le faire, c'est bon pour choper la gangrène.

  • Nouveau
  • 21/02/2016 13:22
  • Par

Puisque ce Mr Malofeev fait dans l'humanitaire, essentiellement en faveur des enfants, qu'attend-il pour aider tous ces jeunes migrants obligés de fuir l'Irak et la Syrie à cause, entre autres, des bombardements russes sur les civils.

Un autre documentaire intéressant sur la mafia russe, et ses liens avec Poutine:

Documentaire 2015 : les milliards de Moscou © Master Documentaries

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

en effet la pollution n'a pas de frontière  ...

Oui, comme les assassinats de Poutine. Le président russe a «probablement» donné son accord à l'assassinat de l'ancien agent Alexandre Litvinenko, devenu citoyen britannique, empoisonné au polonium-210 à Londres en 2006, selon un rapport d'enquête judiciaire.

Boulin, Beregovoy. le juge Borrel ... Clin d'œil

 

Cela ne peut justifier les actes de Poutine.

Exactement. L'exercice utile d'analyse des liens entre mafias et pouvoirs politiques devrait être étendu aux "grands" pays dont les structures dirigeantes publiques et privées sont totalement métastasées, c'est à dire pratiquement tous. Et le classement ultime des "démocraties", c'est le nombre de morts que provoquent leurs actions, globalement et par habitant.

Pue-tine, Le Pen même combat.

Hollande et Macron, combat identique dans un genre différent.

"Et selon une enquête de Canal Plus diffusée en novembre dernier – Front national, l'œil de Moscou dont Mediapart a largement rendu compte –"

Le lien "Front national, l'œil de Moscou"renvoit vers "Cette vidéo n'est pas disponible" Voici la video en question Clin d'œil

Pour une très large partie du monde politique occidental, Vladimir Poutine est un président «infréquentable», mais pas pour Marine Le Pen. Depuis qu’elle a pris la présidence du FN, celle-ci ne cesse en effet de faire des appels du pied au président de la Fédération de Russie. Son opération de séduction a marché. Depuis près de quatre ans, le FN de Marine Le Pen et la Russie de Vladimir Poutine dansent front contre front. La présidente du FN a été reçue pluisieurs fois officiellement à Moscou, tandis que des émissaires du Kremlin sont envoyés dans les grands rendez-vous politiques du Front national. Par ailleurs, plusieurs millions d’euros sont arrivés directement de Russie dans les poches du FN. Raphaël Tresanini a mené l’enquête sur les raisons de ce rapprochement.

Front National : L'oeil de Moscou - Spécial Investigation © Igwe Kimfumu Kongolyia

C'est la différence entre un amateur et des professionnels...

Rigolant

Le FdG représenté par J-L Mélenchon n'a cessé de dériver vers l'extrême droite. Son soutien aux bombardements russes sur les hôpitaux et les écoles d'Alep n'a finalement rien de surprenant quand on se souvient que ce même Mélenchon  soutenait déjà les terroristes russes dans l'Est de l'Ukraine lorsque ces derniers massacraient les civils ukrainiens, il avait par la suite vivement critiqué l'Etat français concernant sa décision d'annuler la vente des navires de guerre à un pays qui ne cesse de provoquer ses voisins.

Pour 2017 Mélenchon ferait mieux de se contenter de soutenir Marine Le Pen, elle fera mieux le job parce que elle au moins elle reçoit du fric des russes en échange...

Les oligarques en Russie ont la peau dure, quelque soit le régime, communiste ou libéral. Il semble pourtant indéniable que le pire - du point de vue de la population du moins (niveau de vie, éspérance de vie, ...) - ait été la période du clan Eltsine.

Il est assez "amusant" de voir que Boris Eltsine avait bonne presse à l'époque, alors que la Russie disait amen à toutes les demandes américaines.

Un alcoolique à la Maison blanche © atelierdesarchives

Cela n'excuse en rien les oligarques actuels. Simplement comprendre que systématiquement s'en prendre à la personne de M. Poutine ne fait que renforcer les clivages et n'explique rien, ni sa côte de popularité élevée ni le niveau de corruption en Russie, tout aussi élevé si on se fie à Transparency International.

---

Concernant le financement du FN, comment se fait-il que ce parti soit allé se financer à l'étranger plutôt que de demander à la BNP ou à la Société Générale comme tous les autres ? Je n'ai pas suivi le début de cette affaire.

Si quelqu'un avait la réponse :)

refus des banques francaise selon marine

 

Merci. Cela me paraît assez peu crédible, l'entreprise Lepen est en plein boum et les partis politiques sont des clients très recherchés car en partie financés par les impôts.

  • Savez-vous si des procédures judiciaires sont en cours ? (car cela pourrait s'apparenter à du refus de vente)
  • Qu'ont répondu les banques françaises à ces accusations ?

 

""les partis politiques sont des clients très recherchés car en partie financés par les impôts.""

Aïe, pas forcément vrai ! La preuve, les banques n'ont pas voulu prêter à SARKO en 2012 si sa femme CARLA ne se portait pas garante ! C'est ce qui s'est dit suite à la mise en examen de SARKO dans l'affaire BYGMALION !

Debut 2011, Le FN promettait de rembourser la Société Générale. Le parti de Marine Le Pen devait en effet près de 5,2 millions d'euros à la banque dirigé par Frédéric Oudea (Société Générale). Le fameux «Paquebot», était sous la menace d'une saisie par le Tribunal de Nanterre, sur demande de la Société Générale, un début de réponse.

En janvier 2012, la Société générale, banque du FN, avait prêté 4 millions d'euros au FN. Suite élections législatives de 2012, Le déficit du FN était de 2.800.000 euros.
Au passage, les "anti-système" frontistes ont reçu 5,5 millions au titre de la dotation publique.

@Akama

Votre remarque est tout à fait judicieuse !

Lumineuse même : qu'est-ce qui pousse la BNP à continuer à prêter à des partis sur-endettés comme l'UMP ou le PS tandis qu'elle rechigne à financer le FN, dont les dettes sont infinitésimalles en comparaison (5 millions contre 180).

Dans le premier cas, les partis sont au pouvoir et donc ont potentiellement la possibilité d'agir sur la réglementation financière. Prêter à l'UMP et au PS, deux "entreprises" en faillite, c'est une sorte de lobbying sur le mode "on se tient par la barbichette".

Dans le cas du FN, les banques estiment certainement que l'accession au pouvoir n'est pas d'actualité. Et donc, même si les "dotations" étatiques et les cotisations des élus sont en augmentation, le financement apparaît sans utilité. Le client FN est considéré comme un client lambda (voire un peu sulfureux), comme semblent l'indiquer les informations de Vilmauve.

Sans explications plus précises, personnellement je m'en tiendrai à cette hypothèse. Et du coup 2 leçons à tirer de cette affaire du "financement russe" du FN. Elle révèle :

  • le circuit mafieu russe activé par le FN
  • et les règles de financement à géométrie variable des partis politiques

Il y a des failles dans le contrôle du financement de la vie politique,

  • l'absence de contrôle sur les décisions des banquiers
  • la "soutenabilité" de la dette des partis politiques
  • et ... les allers-retours entre le monde de la banque et celui de la haute administration

Meci, MEDIAPART !!!!

  • Nouveau
  • 22/02/2016 09:52
  • Par

Cela change des commentaires habituellement poutinolâtres sur ce fil

Poutine s'occupe des intérêts de la Russie. Normal.

C'est pas comme les notres, dont on peut se demander parfois pour qui ils roulent ... Incertain. Elus sur un programme et en faisant un autre Déçu

C'est comme Bachar El Assad, il s'occupe des intérêts de la Syrie. Normal. Et il est normal qu'il ne se laisse pas faire par une bande de gens avides des profits du pétrole et du gaz. 

On a parfois l'impression que certains pensent que tous ces pays devraient se sentir honorés de se dépouiller pour nous ... 

Ce qui serait bien c'est que toutes ces relations entre états ne soient pas uniquement déclinées sur l'air des conflits. Mais, avec cette logique machiste et égoïste qui prédomine en ce moment, ça n'est pas pour demain ... En pleurs

Le côté "tout pour moi - rien pour les autres" c'est un truc débile que je ne comprends pas ...

et si on coopérait ? 

 

avec Poutine? C'est fait, FH s'est aligné.

La mafia des procureurs russes © Comité de lutte contre la corruption (Russie)

L'Etat mafieux russe a un procureur général mafieux

 

L’argent sale de Biarritz. © Elisa Espouy

Biarritz, repaire de la mafia de Poutine.

Subventionné par les banques russes, le FN devrait se déclarer Agent de l'étranger si les lois de Poutine s'appliquaient en France

Comme quoi, le peuple qui vote pour le FN, en croyant que ce parti va s'occuper de lui... alors que c'est un parti qui se nourrit toujours dans les milieux mafieux, les milieux d'affaire et auprès des milliardaires... Déçu

Enfin, on est content que grâce à la chute du régime communiste certains happy few russes puissent s'enrichir indécemment et bouffer la laine sur le dos des autres. Bienvenue dans le monde capitaliste ! Le monde de la liberté ... des marchés ! 

Les oligarques n'ont qu'une seule patrie : l'argent. 

 

Tiens, des casseroles? Si on devait faire les comptes de toutes les casseroles trainées par nos dirigeants politiques passés ou présents, on ne serait pas sorti de l'auberge! A croire que plus vous en avez et plus vous êtes considéré comme apte à gouverner! Désolé, La Parigotte, j'aime plutôt vos commentaires d'habitude! Mais ne pensez-vous pas qu'il faut toujours "balayer devant sa porte" avant de critiquer ce que vous ne maîtrisez pas réellement!

c'est marrant quand on vends a des armes à des coupeurs de têtes , on a pas les memes papiers sur ceux qui tiennent le stylo ...

 

Rien compris à votre commentaire! Mais, peut-être, sans doute, qu'avec une orthographe correcte, les choses seraient plus claires! Par pitié, n'anticipons pas trop la réforme de l'orthographe! Ou il sera de plus en plus difficile de se faire comprendre!

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Nous avons contacté Konstantin Malofeev, via son service de presse, lundi 9 novembre, expliquant que nous souhaitions le plus rapidement possible une réaction. Le lendemain, dans la soirée, nous recevions cette réponse : «Votre demande de commentaires, adressée juste avant la sortie d'un article, peut être interprétée comme une volonté délibérée de ne pas donner au service de presse la possibilité de préparer des réponses réfléchies et détaillées. » Nous avons à nouveau encouragé M. Malofeev à réagir, expliquant que l'article n'avait pas été publié. Il nous a fait parvenir cette réponse : « Nous avons déjà décidé de ne pas vous donner de commentaires. Il n'était pas nécessaire de retarder la parution à cause de nous », proposant, si nous le souhaitions, que son responsable des relations publiques réagisse après la publication de l'article.

Le 13 novembre, Konstantin Malofeev s'est dit prêt à nous recevoir (Agathe Duparc, Marine Turchi et François Bonnet) à Moscou pour un « entretien privé », pourvu que nous soyons intéressés par « des informations objectives le concernant lui et ses affaires ». Nous avons donné notre accord le jour même. En réponse, son attachée de presse nous a précisé ses conditions. « En vous invitant vous et vos collègues à Moscou, Konstantin avait à l'esprit non pas tant de parler de l'enquête qui vous intéresse que de réaliser une interview portrait dans laquelle différents thèmes pourraient être mis en lumière. » Elle nous invitait à renvoyer des questions...

Depuis la mi-septembre, Mediapart a adressé à trois reprises une liste de questions détaillées à Konstantin Malofeev concernant ses liens avec le Front national. Il n'a jamais donné suite, reconnaissant juste dans un courriel lapidaire avoir rencontré Jean-Marie Le Pen, mais niant être derrière le prêt de deux millions d'euros accordé à Cotelec par une opaque société chypriote, la Vernonsia Holdings LTD.