Dans le budget de l’UE, cette clause qui chiffonne Viktor Orbán

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bruxelles (Belgique), envoyé spécial.–  C’est un rituel européen, tous les sept ans : les États s’empoignent à Bruxelles pour fixer les grandes lignes budgétaires de l’Union. Combien pour les aides directes aux agriculteurs, les fonds de cohésion et l’Europe de la défense ? Et faut-il en finir avec les « rabais » dont bénéficient encore cinq capitales, comme le voudrait Paris ?