Deux ans après le «hirak», où en est «l’Algérie nouvelle»?

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

La manifestation parisienne prévue ce dimanche pour fêter les 2 ans de l'Hirac a été interdite par la préfecture de police.

Oui, comme la contre-manif antifasciste qui n'a pas été autorisée samedi alors que la manif des identitaires, elle, l'était...

Darmanin avait tout intérêt à nourrir d'images les caméras tv des grandes chaines d' affrontements >> manifestant.e.s identitaires contre des anti fachistes  .

   Le problème de l’Algérie c’est les généraux. Une dictature militaire bien pire que celle d’un Pinochet. Elle sème l’instabilité dans toute sa région et elle est terreau du terrorisme islamiste. 
   Les hauts gradés  algériens devraient être tous être emprisonnés. Et il faudrait une réforme totale de l’institution militaire algérienne qui a fabriqué des bandits.

L' Algérie : '' Une dictature militaire bien pire que celle d’un Pinochet'' .

1/ les comparaisons d'un pays à l'autre ne sont pas toujours justes politiquement & historiquement

2/ avez vous lu des témoignages de personnes ayant vécu sous la dictature du général Pinochet ?

Elle était prévue à Alger aujourd’hui et elle a lieu et elle est magnifique car toujours pacifique. 

Pire que Pinochet ???? Vous avez fumé la moquette pour sortir une énormité pareille.

Chez les journalistes marocains, c'est l'objectivité qui domine......smile

Incroyable, rien quand il s'agit de M6 et son régime de sévéres corrompus,  lorsqu' il s'agit de l'algérie ou du sahara occidental, ils retrouvent subitement la parole......

C'est magique....laughing

Dépôt de déclaration de manifestation trop tardive mais le rassemblement place de la République autorisé.

Personnellement, j'ai des amis chiliens arrivés en 1973.

Je peux livrer quelques témoignages.

Même si la situation algérienne est compliquée, nous sommes loin des rafles et des concentrations dans les stades, ou des sorties clandestines d'un avion sans parachute...

Il faut être sérieux ,vous n'attendiez pas à ce que ce président qui faisait partie de l'ancien régime , puisse se contredire ? Et d'ailleurs on ne peut pas faire du neuf avec du vieux , en plus il est l'homme de l'armée , rien que de voir sa fameuse nouvelle constitution , où il donne le droit de véto aux militaires ! Les meubles  changent de place , mais toujours les mêmes meubles !

 

Dans tous les États du Monde, le gouvernement a son armée , en Algérie c’est l’Armée qui a son Gouvernement 

Merci pour cette analyse dans laquelle nous pouvons mieux appréhender ce qu'il se passe chez nous.

L'armée s'est servi du Hirak pour exfiltrer Bouteflika, puis a sifflé la fin de la récré. Sombre tableau de l'avenir tant que son rôle de gouvernance du pays en sous-main ne sera pas remis en cause. 

"Le système est enrayé aussi parce qu’aucune élite dirigeante n’est représentative de la population. On a les mêmes principes de gouvernance, d’oligarchie, de réseaux que sous Bouteflika. D’autres occupent la place de ceux qui sont aujourd’hui en prison. "

Curieux, ça me rappelle un autre pays, bien européen celui-là, avec des manifestants emprisonnés et mutilés ...

Le temps que les autres s’enchérissent!!

Ah ?! Y’a une nouvelle en Algérie ?

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous

Enregistré mardi 16 février dans l’auditorium du Mucem à Marseille et sans spectateurs du fait des contraintes sanitaires, l’échange n’évoque pas les dernières annonces du président algérien Abdelmadjid Tebboune, car celles-ci n’ont été connues que deux jours plus tard, le 18 février. À la suite d’un problème technique, il est en noir et blanc.