La BCE lance un ultimatum à Chypre

Par

La banque centrale européenne refuse de porter assistance aux banques chypriotes au-delà de lundi, si un nouveau plan de sauvetage n’a pas été approuvé d'ici là.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que les négociations sur un possible plan B pour sauver Chypre de la faillite s’enlisent, la BCE vient de placer le gouvernement chypriote dos au mur. Dans un communiqué, la Banque centrale européenne annonce qu’elle apportera son soutien aux banques chypriotes et fournira les liquidités d’urgence (Emergency liquidity assistance ELA) au système bancaire de l’île jusqu’à lundi. Elle considère que sa mission lui interdit d’aller au-delà de cette date, si un plan de sauvetage n’est pas arrêté : ses statuts lui interdisant de voler au secours de banques en faillite.