Les inégalités atteignent un point critique, selon l’OCDE

Par

Un rapport de l’organisation s’alarme du niveau sans précédent des inégalités. 40 % des populations des pays occidentaux ont été tenues à l’écart de la croissance économique, au cours des dernières décennies. « Ces inégalités nuisent aussi à la croissance », assure l’OCDE, qui milite pour la fin du laisser-faire des gouvernements, en utilisant notamment l’arme fiscale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jusqu’alors ce discours semblait réservé aux cercles des économistes hétérodoxes, à des contestataires, qui dans la lignée des travaux de Thomas Piketty, dénonçaient l’accaparement sans précédent des richesses par le 1 % voire le 0,1 % des plus riches dans le monde. Mais quand l’OCDE, institution économique des plus conventionnelles, promouvant depuis des années des politiques de libération et de déréglementation, s’alarme à son tour sur le sujet, le signal devient fort : quelque chose ne tourne vraiment plus rond dans l’économie mondiale.