Italie: un contrat de gouvernement qui ménage la chèvre contre le chou

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Revoir les traités européens de libre-échange, refouler tous les migrants « irréguliers », remplacer l’impôt progressif sur le revenu par une flat tax et mettre en place un « revenu de citoyenneté » : telles sont les principales mesures du « contrat pour un gouvernement du changement » signé par le parti d’extrême droite de la Ligue, dirigée par Matteo Salvini, et le mouvement iconoclaste des Cinq Étoiles, mené par Luigi di Maio.