Espagne: face à Ciudadanos, le PP revient aux fondamentaux de l’époque Aznar

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une énième preuve du durcissement des droites en Europe : les cadres du Parti populaire (PP) espagnol ont choisi la droite la plus dure pour les représenter. Lors d’un congrès extraordinaire qui s’est achevé ce samedi 21 juillet dans un luxueux hôtel de Madrid, Pablo Casado, un jeune loup de 37 ans, a réuni 1 701 votes de grands électeurs, soit plus de 57 % des voix, contre 1 250 pour sa rivale, Soraya Sáenz de Santamaría, 47 ans.