Tatiana Pliouchtch, un roc face au KGB

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La dissidence soviétique est une histoire qui frappe à notre porte. Ce n’est pas l’affaire d’un monde évanoui, disparu avec l’effondrement de l’Union soviétique en 1991. C’est une leçon ou, au moins, un mode d’emploi possible pour tous ceux qui, en Russie, en Turquie, en Chine, en Algérie et dans tant d’autres pays, continuent de se battre pour des droits fondamentaux.