L’Amérique latine invente le logement social «anti-subprime»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et l'ancienne fabrique de peinture du quartier populaire de Parque Patricio, à Buenos Aires, se transforma en un complexe ultra-moderne de 326 logements sociaux. Une rénovation comme tant d'autres dans une mégalopole minée par les problèmes de logement et d'exclusion? Absolument pas. Achevé à la fin de l'année 2006, l'édifice «Monteagudo», du nom de l'une des rues qui longent l'édifice, a été construit par un peu plus de 300 membres de l'un des mouvements de chômeurs les plus connus d'Argentine, le Movimiento territorial de liberacion (MTL). Et les familles qui l'habitent aujourd'hui, adhèrent elles aussi à ce collectif de piqueteros à la pointe de la contestation politique au pays des Kirchner. Du logement social donc, construit par des sans-emploi, et pour des sans-emploi. De l'«auto-construction» dernier cri.