Les Etats-Unis ont espionné Julian Assange et ses visiteurs à Londres

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une société espagnole a secrètement espionné pour le compte des États-Unis Julian Assange, alors qu’il était réfugié dans l’ambassade équatorienne à Londres, ainsi que les visiteurs du fondateur de WikiLeaks, allant même jusqu’à démonter les téléphones portables d’avocats ou de journalistes, a rapporté lundi 18 novembre La Repubblica.