En Tunisie, la violence de la crise percute l’apprentissage de la démocratie

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Bien d'accord avec votre propos. Ce qui me choque c'est que si on replace ce texte dans notre contexte de la France, il n'y a pas un mot à y changer. Même constat, mêmes attentes, même classe politique hors sol. 

Une autre remarque que le pb religieux n'apparait pas dans cette étude. Les musulmans demandent en fait la même chose que nous: la démocratie.

Le pb religieux n'est que le fait du salafisme... dont un moteur essentiel est l'Arabie Saoudite, notre cher partenaire commercial....

L'apprentissage de la démocratie est à la portée de tous.

Une fois cette idéologie comprise, il faut la faire vivre matériellement.

Seule l'application obligatoire et égalitaire, de toutes les lois, règles morales et éthiques, qui encadent la vie de tous les citoyen.ne.s peut aboutir à la réalité de la démocratie. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

la démocratie permet de remplacer les mauvais dirigeants. Ors mis à part Singapour, les "dictateurs" deviennent toujours mauvais avec le temps.

Rien de plus.

Si on remplace un mauvais dirigeant par un autre mauvais, alors effectivemment on peut croire que rien n avance, mais c est faux! C est aux électeurs de faire le bon choix et de comprendre les enjeux.

Mais qui de nos jours s interresse encore à la politique. C est bien plus facile de regarder et croire les conneries sur Netflix ou sur les réseaux sociaux

  • Nouveau
  • 04/01/2021 11:48
  • Par

Démocratie au Maghreb et dans les pays arabes ! du rêve, dictature et religion avant tout loi de la religion

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous