Tillerson veut soigner la "relation spéciale" Londres-Washington

Par

Les Etats-Unis doivent avoir le souci de soigner leurs précieuses relations avec la Grande-Bretagne, a déclaré lundi à Londres le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, dix jours après l'annonce de l'annulation d'une visite de Donald Trump dans la capitale britannique.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

LONDRES (Reuters) - Les Etats-Unis doivent avoir le souci de soigner leurs précieuses relations avec la Grande-Bretagne, a déclaré lundi à Londres le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, dix jours après l'annonce de l'annulation d'une visite de Donald Trump dans la capitale britannique.

Le président américain devait inaugurer le mois prochain la nouvelle ambassade des Etats-Unis à Londres mais a annulé ce déplacement pour dénoncer le coût de la nouvelle construction - et peut-être aussi éviter des manifestations hostiles.

Rex Tillerson a tenu lundi à saluer la "relation spéciale" entre Londres et Washington. Il a été reçu par la Première ministre Theresa May à Downing Street puis s'est entretenu avec le secrétaire au Foreign Office, Boris Johnson.

"Nous chérissons cette relation, et personnellement je chéris la relation entre Boris et moi ainsi que le travail que nous faisons ensemble sur de nombreux dossiers", a dit le chef de la diplomatie américaine.

Theresa May a rappelé à son interlocuteur "l'engagement du Royaume-Uni en faveur de l'accord nucléaire iranien", a précisé un communiqué de Downing Street.

Lors de sa visite, Rex Tillerson a visité la nouvelle ambassade des Etats-Unis, qui a coûté un milliard de dollars.

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale