La Russie prête à envisager une trêve de 30 jours en Syrie, selon Lavrov

Par
La Russie est prête à envisager une trêve de 30 jours en Syrie seulement si elle ne concernait pas les djihadistes du groupe Etat islamique, l'ex-front al Nosra et les groupes armés qui bombardent les quartiers résidentiels de Damas, a indiqué jeudi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, cité par l'agence Interfax.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MOSCOU (Reuters) - La Russie est prête à envisager une trêve de 30 jours en Syrie seulement si elle ne concernait pas les djihadistes du groupe Etat islamique, l'ex-front al Nosra et les groupes armés qui bombardent les quartiers résidentiels de Damas, a indiqué jeudi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, cité par l'agence Interfax.