Europe: Barroso prêt à des aménagements sur l'austérité

Par

« Pour réussir, une politique doit avoir un minimum de soutien politique et social », explique le président de la Commission européenne. La politique d’austérité menée en Europe est de plus en plus vivement critiquée sur le continent mais aussi par les USA et le FMI

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après avoir défendu pendant plus de trois ans le bien-fondé des politiques d’austérité, le président de la commission européenne, José Manuel Barroso, admet que l’Europe ne pourra pas aller beaucoup plus loin dans cette voie. Lors de son intervention lundi, celui-ci a indiqué qu’il était sans doute temps pour l’Europe de changer de cap. « Bien que je pense que cette politique est fondamentalement la bonne, je pense qu’elle a atteint ses limites. Pour réussir, une politique ne doit pas seulement être bien conçue, elle doit avoir un minimum de soutien politique et social », a-t-il expliqué.