Présidentielle iranienne : deux des principaux candidats exclus

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

dommage que ne soient pas présentés les vrais candidats mais qu'on utilise cette info pour discréditer un peu plus ce pays.

Ceux qui ont confisqué la révolution et monopolisé le pouvoir en Iran n'ont pas besoin qu'on les discrédite. Il le font très bien eux-même.

Et M Rafsanjani a été disqualifié pour le prétexte fallacieux de grand âge par des gens plus âgés que lui et alors que la loi n'impose pas de limite d'âge aux candidats à la présidentielle ...

Quant aux vrais candidats ils sont en résidence surveillés depuis plus de 800 jours et suite aux protéstations de fraude, sans jugement ni même le début d'une mise en examen. Je parle, bien-sûr, de MM Mousavi et karroubi les candidats de l'élection de 2009 ainsi que Mme Mousavi que vous avez, peut-être trop vite oubliés.

  • Nouveau
  • 22/05/2013 14:25
  • Par

Bonjour à la rédaction de Médiapart.

Il ne s'agit pas du "Conseil des gardiens de la révolution", mais du prétendu "Conseil des gardiens de la Constitution", l'un des organes les plus anti-démocratiques de la République Islamique, constitué de 6 vieux religieux des plus réacs ainsi que six soi-disant juristes, réacs également, nommés tous plus ou moins par la volonté du soi-disant Guide Suprême de la Révolution, autorité anti-démocratique par excellence au sommet de tous les pouvoirs et irresponsable (au sens juridique du terme) devant tous.

Bonjour.

C'est corrigé.

Désolé pour l'erreur et merci à vous,

Jérôme

l'issue est connue d'avance ! la démocratie iranienne a du plomb dans l'aile

  • Nouveau
  • 22/05/2013 20:09
  • Par

Si ce n'était aussi dramatique pour les Iraniens, ce serait à éclater de rire:
Au 21eme siecle: Six vieux religieux qui se mêlent de dire qui peut ou ne peut pas se présenter à l'élection présidentielle! on croit réver!

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous