L'extrême-droite hongroise divisée entre radicaux et modérés

Par
Les défenseurs d'une ligne plus dure au sein de la principale formation d'opposition hongroise, le Jobbik, ont réclamé mardi un retour aux ses positions initiales d'extrême droite du parti, xénophobes et hostiles à l'Union européenne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BUDAPEST (Reuters) - Les défenseurs d'une ligne plus dure au sein de la principale formation d'opposition hongroise, le Jobbik, ont réclamé mardi un retour aux ses positions initiales d'extrême droite du parti, xénophobes et hostiles à l'Union européenne.