Brexit: et maintenant, Theresa May propose un second référendum

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres (Royaume-Uni), de notre correspondante.– À trois jours de la tenue d’élections européennes (les Britanniques votent jeudi 23 mai) qui s’annoncent catastrophiques pour son parti, Theresa May s’est livrée mardi 21 mai à un exercice aussi vain qu’inattendu. Au siège du groupe d’audit et de conseil PricewaterhouseCoopers, en présence d’une poignée de journalistes, la première ministre britannique a présenté un « deal » en dix points afin de « trouver un nouveau terrain d’entente au Parlement ».