En Sierra Leone, les multinationales font main basse sur les terres agricoles

Par
Dix ans après la fin de la guerre civile, ce petit pays d'Afrique de l'Ouest est la proie des multinationales «agricoles». Elles louent des terres à des prix modiques, des concessions sur des dizaines d'années, faisant courir un risque en matière de sécurité alimentaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial en Sierra Leone, Mehdi Meddeb