Cuba ouvre la porte au mariage homosexuel

Par
Cuba entrouvre la porte au mariage homosexuel, le projet de nouvelle Constitution actuellement en cours de rédaction définissant le mariage comme l'union de deux individus et non comme l'union d'un homme et d'une femme, a déclaré un représentant du gouvernement devant le parlement.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

LA HAVANE (Reuters) - Cuba entrouvre la porte au mariage homosexuel, le projet de nouvelle Constitution actuellement en cours de rédaction définissant le mariage comme l'union de deux individus et non comme l'union d'un homme et d'une femme, a déclaré un représentant du gouvernement devant le parlement.

Les homosexuels, transgenres et bisexuels ont été la cible de persécutions après la prise du pouvoir par Fidel Castro en 1959, nombre d'entre eux étant envoyés dans des camps de travail.

Le pays a approuvé le droit à changer de sexe et a interdit la discrimination à l'emploi pour des motifs d'orientation sexuelle mais les propositions de reconnaissance du mariage homosexuel n'ont pour l'instant pas franchi la barrière de la procédure législative.

"La possibilité d'un mariage entre deux personnes renforce les principes de notre projet d'égalité et de justice", a déclaré le secrétaire du conseil d'Etat Homero Acosta devant les députés.

Les parlementaires étaient réunis pour examiner le projet de Loi fondamentale appelée à remplacer la "Magna Carta" (la grande charte) de 1976.

"Vingt-quatre pays ont déjà intégré ce concept et nous ne pouvons pas ignorer cette question au moment où nous rédigeons notre constitution", a-t-il ajouté.

Cette décision des autorités cubaines participent d'une évolution des mentalités en Amérique latine puisque le mariage homosexuel a été légalisé en Argentine, au Brésil, en Colombie, en Uruguay et dans certaines parties du Mexique en dépit de l'opposition de l'Eglise.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale