Québec: les étudiants de la rue aux urnes

Par

Après plus de six mois de grève étudiante au Québec, la sortie de crise va passer, le 4 septembre, par des législatives anticipées. Les étudiants se sont donné un mot d’ordre : mettre fin à neuf années du libéral Charest, empêtré dans des affaires de corruption.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Montréal, envoyée spéciale