« Innocence des musulmans » : une opération diversion en forme de contre-révolution

Par

La diffusion d’extraits du prétendu film Innocence des musulmans a obtenu l’effet escompté. Il a aussi permis à des réseaux extrémistes, des salafistes au Hezbollah, d'organiser une opération de diversion en forme de contre-révolution. Par Nadia Aissaoui et Ziad Majed.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La diffusion d’extraits sur Youtube d’un prétendu film, Innocence des musulmans, un navet américain, a obtenu l’effet escompté. Ce film dont la médiocrité et le racisme haineux ne sont plus à démontrer, a mis le feu aux poudres et a sorti des manifestants dans la rue de quelques pays musulmans, ce qui était prévisible, confisquant ainsi le paysage politique et médiatique pendant quelques jours. Retour sur une semaine qui ressemblait à une « contre-révolution ».