A Jérusalem-Est, Netanyahou répond à la révolte par un nouveau mur

Par

Pour rétablir la sécurité autour de la colonie urbaine d’Armon Hanatziv, le gouvernement israélien et la municipalité de Jérusalem ont décidé de bâtir un mur autour du quartier palestinien voisin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Résolu à répondre à la révolte palestinienne par le seul recours à la force et aux punitions collectives, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a décidé de recourir à l’une de ses armes favorites – le béton – pour rétablir l’ordre à Jérusalem. Des cubes de béton de près d’un mètre d’arête bloquent une douzaine de routes d’accès à Jérusalem, en provenance des quartiers ou des faubourgs arabes. Les autres artères utilisées par les Palestiniens sont contrôlées par des check-points de l’armée ou de la police, sources de brimades à répétition et d’embouteillages interminables.