Bolsonaro veut mobiliser l'armée contre la violence urbaine

Par
Jair Bolsonaro, candidat de l'extrême droite brésilienne et favori du second tour de l'élection présidentielle, dimanche prochain, a annoncé dimanche qu'il avait l'intention de mobiliser les forces armées pour lutter contre les violences urbaines.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

SAO PAULO (Reuters) - Jair Bolsonaro, candidat de l'extrême droite brésilienne et favori du second tour de l'élection présidentielle, dimanche prochain, a annoncé dimanche qu'il avait l'intention de mobiliser les forces armées pour lutter contre les violences urbaines.

"Si le Congrès donne son autorisation, je mettrai les forces armées dans les rues", a dit le candidat du Parti social-libéral, arrivé en tête du premier tour, le 7 octobre, avec 46% des voix contre 29% pour son adversaire du second tour, Fernando Haddad, candidat du Parti des travailleurs (PT).

Bolsonaro s'exprimait dans une interview accordée à la chaîne Band TV.

Il a axé sa campagne sur deux promesses centrales: lutter contre la corruption de la classe politique et réduire l'insécurité (le Brésil a enregistré quelque 64.000 homicides l'an passé).

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale