La mort de Khashoggi, une "terrible erreur", dit Ryad; les Européens veulent des faits

Par
Moins de quarante-huit heures après avoir admis la mort de Jamal Khashoggi dans son consulat à Istanbul, l'Arabie saoudite a affirmé dimanche, par la voie de son ministre des Affaires étrangères, ne pas connaître les circonstances exactes du décès du journaliste et opposant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WASHINGTON (Reuters) - Moins de quarante-huit heures après avoir admis la mort de Jamal Khashoggi dans son consulat à Istanbul, l'Arabie saoudite a affirmé dimanche, par la voie de son ministre des Affaires étrangères, ne pas connaître les circonstances exactes du décès du journaliste et opposant.