Dans un Chili divisé, un duel entre l’extrême droite et la gauche au second tour de la présidentielle

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Santiago du Chili (Chili).– Le 19 décembre, le second tour de la présidentielle au Chili opposera le candidat d’extrême droite, José Antonio Kast, à celui de la gauche, Gabriel Boric : le premier a obtenu dimanche 21 novembre près de 28 % des suffrages, le second plus de 25 %, selon des résultats quasi définitifs. Ce ballottage montre bien la polarisation politique actuelle d’un pays bouleversé par le mouvement social qui a débuté il y a plus de deux ans, et a abouti à une Constituante.