Le roi des diamants Beny Steinmetz ne parvient pas à faire taire une ONG

Par

Le diamantaire Beny Steinmetz attaquait en Grande-Bretagne Global Witness pour obliger l'association, qui l'accuse de corruption, à livrer ses informations et ses sources. Il vient de se faire débouter.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une bataille perdue par Beny Steinmetz. Ce richissime diamantaire et homme d’affaires franco-israélien essaye depuis plusieurs mois de faire taire ceux qui l’accusent d’avoir orchestré une manœuvre de corruption à grande échelle en Guinée, pour obtenir les droits d’exploitation de la mine de Simandou, considérée comme la plus importante réserve mondiale non exploitée de minerai de fer. Une concession que lui a retirée en avril Alpha Condé, le président élu en 2010 dans les conditions controversées que nous avons décrites dans cette enquête.