Alexis Tsipras tente à Berlin de déminer des relations très plombées

Par

« Tenter un nouveau départ » entre la Grèce et l’Allemagne, tel est l’objectif très optimiste affiché de part et d’autre pour la première visite d’Alexis Tsipras à Berlin, lundi en fin d’après-midi. Le premier ministre grec ne vient pas pour négocier mais pour « discuter ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondant à Berlin.-  Négocier un cessez-le-feu et peut-être de nouvelles règles pour une cohabitation. C’est le but de la rencontre qui aura lieu entre l’intransigeante Angela Merkel, chancelière allemande, et Alexis Tsipras, le premier ministre grec, en fin d’après-midi, ce lundi 23 mars, à Berlin. Rien d’officiel ne doit sortir de cette rencontre. Pourtant, une partie du règlement de la crise grecque peut dépendre de l’issue de cette discussion.