Andalousie: Podemos réussit sa percée, mais reste derrière PSOE et PP

Le mouvement anti-austérité lancé en 2014 devient la troisième force politique d'Andalousie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les Andalous qui se sont déplacés aux urnes dimanche ont offert une victoire massive à Susana Diaz, la présidente socialiste sortante de la région, qui se paie le luxe d'obtenir un nombre de sièges identique (47) à celui obtenu lors des précédentes élections de 2012. Le score est d'autant plus impressionnant qu'entre temps, de nouveaux partis sont apparus, à commencer par Podemos, censé prendre des voix au PSOE.