Document libyen: Nicolas Sarkozy, menteur patenté

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nicolas Sarkozy a menti, jeudi soir, devant 7,3 millions de téléspectateurs. Mis en examen mercredi soir pour « corruption passive », « financement illicite de campagne électorale » et « recel de détournements de fonds publics libyens », l’ancien président, invité du 20 heures de TF1, a tenté la diversion, se présentant en victime « de la calomnie » des anciens dirigeants libyens et de l’intermédiaire qui l’a introduit auprès de Mouammar Kadhafi, Ziad Takiedddine – « une bande d’assassins et de mafieux » –, ainsi que des « allégations » de Mediapart.