Economie informelle, évasion fiscale et corruption rongent l'Algérie

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il ne souhaite pas communiquer son véritable prénom, nous l’appellerons donc Djamel. Pour le reste, sa boutique est ouverte à tout le monde, en plein centre-ville, à deux minutes de la rue Didouche Mourad dans le marché couvert Clauzel, l’un des plus fréquentés d'Alger.