L'armée syrienne bombarde une enclave de l'EI au sud de Damas

Par
L'armée syrienne a bombardé lundi une enclave tenue par les djihadistes de l'Etat islamique (EI) au sud de Damas, rapportent la télévision publique syrienne et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BEYROUTH (Reuters) - L'armée syrienne a bombardé lundi une enclave tenue par les djihadistes de l'Etat islamique (EI) au sud de Damas, rapportent la télévision publique syrienne et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Après la reconquête de la Ghouta orientale ce mois-ci, le président Bachar al Assad cherche à reprendre le contrôle de toutes les poches rebelles proches de la capitale.

Dans deux autres enclaves au nord-est de Damas, les insurgés ont accepté ces derniers jours de cesser le combat. Leur évacuation vers des zones rebelles du nord-ouest du pays, aux termes d'un accord conclu avec le gouvernement, se poursuit.

Vendredi dernier, la télévision syrienne et l'OSDH avaient rapporté que l'EI et les autres groupes rebelles au sud de Damas avaient accepté un même accord mais les combats se sont poursuivis, certains djihadistes refusant un cessez-le-feu.

Dans l'enclave visée lundi par les forces gouvernementales se trouvent le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk et le quartier d'Al Hadjar al Assouad, d'où s'élèvent des colonnes de fumée.

L'agence des Nations unies chargée des réfugiés palestiniens, l'UNRWA, a dénoncé dimanche les conditions de vie effroyables dans le camp de Yarmouk et a demandé l'évacuation des malades et des blessés.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale