Aux Pays-Bas, «Wilders s’inscrit dans le discours sur l’islamisation de l’Europe»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Aux Pays-Bas, les électeurs ont voté jeudi 22 mai pour les européennes. D'après des sondages sortis des urnes, Geert Wilders ferait un score relativement faible, alors qu'il était donné gagnant. Son parti pour la liberté (PVV) serait en troisième position et pourrait perdre une bonne partie de ses députés à Strasbourg. Cela sanctionne-t-il le changement de stratégie de ce pionnier de la mutation des droites radicales européennes ayant inspiré la stratégie de « dédiabolisation » de Marine Le Pen ? Cela relativise-t-il la percée, annoncée partout en Europe, des extrêmes droites europhobes ?